accueil page 1 page2

Aller au second panneau

Page 1

La dernière coulée:

L'ultime moment de la lutte se déroule le 17 décembre 1991 : la population est conviée à assister à la dernière coulée du U1, le dernier des hauts  fourneaux d'Uckange encore à feu. Retransmis en direct au journal télévisé de FR3, l'événement se poursuit par un feu d'artifice. Ce jour marque la fin de l'usine en tant qu'unité de production et sa renaissance immédiate en lieu de convivialité et de culture, dans un refus du fatalisme et du repli sur soi.

manifestations: défilés et pétitions se succèdent au cri de« L'emploi au cœur slogan du collectif de soutien de l'usine qui 1970 lorsqu'il s'est engagé au côté des travailleurs lorrain en lutte, accepte de venir donner un concert de soutien dans l'usine même, au mois d'octobre 1991.

Emmanüel GRAFF,enfant du pays tourne le documentaire «Sous  le gueulard, la vie», à chaud pendant les événements qui précèdent la fermeture du site. Ce film témoigne à lui seul de cette volonté de tous les « Hommes du fer » de repenser collectivement leur avenir.

L’annonce de la fermeture et la mobilisation:

Rendue publique à l’été 1991, l’annonce de la fermeture de l’usine d’Uckange surprend tout le monde. Pendant des mois, Uckange vit au rythme des

L'histoire du haut-fourneau U4

Une usine allemande:

En 1890, les frères Stumm, qui possèdent déjà des usines en Sarre, fondent l'usine à fonte d'Uckange avec 4 hauts­ fourneaux et en ajoutent:2 en 1904. En pleine période de l’Annexion, cela apparaît comme une volonté pour les entreprises allemandes de se développer dans le nouvel espace« conquis » Avec d'autres usines allemandes, elles concurrencent directement les grands groupes Lorrains tels « Les petits-fils de François de Wendel et Cie, et les autres dynasties de maîtres de forge Lorraine.

accueil page 1 page2

Une usine à fonte:

L'emplacement du site, entre chemin de fer et Moselle, permet l'acheminement de la production de fonte de moulage et d'affinage de différentes qualités parfois à des milliers de kilomètres. Cette fonte, sous la forme de "' gueuses • était envoyée à travers la France, dans dei usines de fabrication automobile, de bâtis de machine, de sanitaires. Elle était aussi revendue sous forme liquide à des aciéries ou elle était affinés

L'usine devient française:

Suite ou traité de Versailles qui met fin à la guerre 14-18, l'usine se retrouve entre les mains d'un groupe français, lo .. Société des Forges et Aciéries du Nord de la Lorraine ». Une première vague d'investissements a lieu à partir de 1929, avec notamment la rénovation de l’U4 entre 1930 et 1932.

Au cour des Trente Glorieuses, le site est pris dans les mouvements de réorganisation et de concentration qui traversent la sidérurgie française. L'usine d’Uckange reste de taille modeste et ne connaît pas de transformations radicales.

Elle devient filiale d’Usinor et est modernisée entre 1966 et 1970. En même temps, on achève de passer de la Minette lorraine, minerai de fer phosphoreux, au minerai hématite importé, plus rentable et mieux adapté aux exigences de la clientèle de la fonderie.

Les dernières années:

A partir de 1975, de nombreuses expérimentations techniques en collaboration avec l’IRSID (centre de recherches situé à Maizière-Lès-Metz) sont mises en œuvre au sein de l’usine : injection de fuel et de charbon pulvérisé dans les tuyères à la place du coke traditionnel, chauffage du vent à l’aide de torches à plasma. Les hauts fourneaux sont successivement éteints et rallumés pendant cette période, la marche à deux ou trois hauts fourneaux s’adapte au rythme des commande